Initiatives
vues ailleurs

Des actions concrètes mises en place en France ou à l’étranger.

Qu’elles soient lancées par des associations, des lycéens ou des organismes institutionnels en France ou à l’étranger, les initiatives pour sensibiliser à la cause des jeunes aidants se multiplient. Campagnes d’informations, enquêtes, bandes dessinées… sont autant de projets qui contribuent à les rendre visibles.

Initiative : un poster pour la journée des jeunes aidants 2021 au Royaume-Uni*

Initiative : une campagne d'information pour les jeunes

« Pour les repérer, il faudrait aller directement dans les établissements scolaires. Mais il ne faudrait pas que l’information vienne des professeurs, il faudrait qu’il y ait des interventions extérieures pour parler de ce sujet pour que les jeunes puissent se reconnaître. Car c’est très peu connu et les gens ne vont pas demander de l’aide ».
Ce que propose Julie, n’est ni plus ni moins, une campagne d’information des jeunes telle qu’elle existe déjà pour d’autres sujets auxquels les jeunes sont confrontés ou peuvent être confrontés : le harcèlement ou encore les dangers d’Internet.

 

Source : Jeunes aidants : Une recherche participative pour construire un outil de sensibilisation | Handéo (handeo.fr)

Initiative : un questionnaire adressé à tous les élèves après une sensibilisation

Il paraît pertinent d’associer à cette proposition, une autre bonne pratique expérimentée dans le lycée d’Ève (conseillère principale d’éducation) que nous avons déjà évoquée. Dans ce lycée, a était mis en place en début d’année un questionnaire adressé à tous les élèves. Grâce à quelques questions simples les élèves en situation d’aidance peuvent évoquer leurs problématiques. Envoyé par mail à chaque élève afin d’être complété en ligne suite à leur réunion de sensibilisation, ce questionnaire permettrait à ceux qui ne se sont pas encore identifiés comme jeune aidant de le faire et de permettre à ceux qui se sentent fragiles de se manifester. Le retour d’expériences nous montre cependant que le lycée où elle intervient (comme la plupart des établissements) manque de personnel à affecter à cette question. « Je n’ai pu recevoir que 3 élèves sur les 40 identifiés par le questionnaire (la scolarité a commencé depuis 1 mois). Et je ne peux les voir que quand ils ont des temps de libre, en dehors des cours. Le contexte COVID amplifie la contrainte d’organisation. On est 4 pour 2700 élèves :  c’est compliqué. Je ne veux pas les recevoir sur leur temps de récréation. À un moment donné, je vais être obligée de les recevoir sur leurs heures de cours. Aujourd’hui, je gère 22 à 23 classes. On n’a pas toujours le temps matériel de recevoir tous ces jeunes. » (Ève, CPE)

 

Source : Jeunes aidants : Une recherche participative pour construire un outil de sensibilisation | Handéo (handeo.fr)

Initiative : un projet européen Erasmus + réunit l’Italie, l’Allemagne, la Grèce, le Royaume-Uni et la Belgique pour aider les jeunes aidants

Le projet TOGETHER est mis en place par un partenariat transnational de 5 organisations de 5 pays européens :

CARERS TRUST SCOTLAND du Royaume Uni, est une organisation qui travaille pour améliorer l’aide, les services et la reconnaissance des aidants bénévoles avec des projets majeurs pour aider les jeunes aidants et les jeunes aidants adultes en Écosse.

DIAKONISCHES WERK BERLIN STADTMITTE (DWBS) d’Allemagne, coordinateur du projet TOGETHER, est une association sans but lucratif spécialisée sur le sujet des jeunes aidants.

EDRA de Grèce, est une association sans but lucratif spécialisée sur le sujet de la santé mentale.

ANZIANI E NON SOLO d’Italie, est une organisation non gouvernementale spécialisée sur le sujet des jeunes aidants.

EUROCARERS de Belgique, est le réseau européen d’organisations d’aidants.

 

Source : AWARENESS RISING MATERIAL ON A WHOLE FAMILY APPROACH FOR YOUNG CARERS – Together project 

Initiative : des référents nommés dans les établissements scolaires

Un autre type de référent pourrait également être présent dans les établissements pour faire le lien entre les professionnels pour un meilleur accompagnement scolaire. « On a eu la chance de côtoyer des professionnels qui nous ont formés à ces sujets. On sait qu’une personne qui est en situation de handicap, qui est aidée par sa famille, sur le long terme ce soutien quotidien peut avoir une conséquence sur l’aidant, que cela soit fait par un adulte ou un enfant. Pendant 10 ans, on a croisé une collègue psychologue clinique qui nous a formés à avoir une vigilance importante sur ces situations. Elle nous a aidé à monter en compétence et à décrypter des situations. Elle était en renfort de notre accompagnement. Elle avait une quarantaine d’années. Elle avait un rôle institutionnel car elle a fait aussi office de chef de service pour nous aider à faire remonter nos difficultés. Aujourd’hui, elle a été remplacée par une jeune psychologue clinicienne et on ne travaille pas de la même façon. » (Delphine, conseillère en économie sociale et familiale dans un service pour adultes handicapés).

Source Handéo : Guide Repérer les Jeunes Aidants pour mieux les accompagner